Atelier

Atelier

Que vous soyez novice dans le monde de la maquette, déjà familiarisé ou vieux routinier du travail de la miniature, vous trouverez ici toutes nos techniques sans exception.

Nous n'avons voulu nous contenter d'exposer et préférons mettre cartes sur table :
"Aucun secret de fabrication chez SP Maquettes !"

Lire la suite...

Techniques standards

Lors de la guerre du Golfe, les américains se sont faits un devoir de détruire toutes représentations de feu Saddam Hussein, statues et autres stèles... L'engin du génie M88 comportant une lame de bulldozer à l'avant étant l'outil idéal pour cette fonction...

C'était l'occasion également de créer un diorama original mettant en valeur ce véhicule intéressant peut présent en expositions maquettes. La marque AFV CLUB a produit un très bon modèle de ce char...

Première chose : modification de  la suspension du train de roulement escaladant les gravats et dalles en béton...

On allonge la suspension à l'aide de baguettes d'Evergreen, on pose les chenilles après avoir installer tout le train complet, puis on commence à disposer les dalles de béton et gravats sculptés en polystyrène extrudé pour définir l'emplacement exact...

 

Le décor.

 

On arrête le montage du véhicule momentanément pour s'intéresser au décor, élément primordial ici..

... plus important pour le réalisme final de la scénette...

Un socle venant d'un autre diorama détruit, une figurine militaire en plomb servira de sosie de Saddam, tandis que le piédestal en résine est récupéré dans la boîte à surplus...

L'intérêt de la scène est de saisir l'instant où la stèle vole en éclat, où les morceaux se dispersent et roulent de tous côtés sous l'impact...

D'où, l'impression de mouvement à donner aux pierres...

Le décor finalisé. Des gravats sont ajoutés ainsi que des plantes (feuilles de mimosa séchées)...

L'ensemble est peint à l'aérographe à l'acrylique Hobby Color 85 sail color et 318 radome...

On passe un jus acrylique à l'eau (jamais de diluant autre sur le polystyrène extrudé) à base de marron chocolat et noir, puis...

... Après séchage de l'ensemble, on termine avec un dry-brush à base de 121 Humbrol à l'huile, du gris clair et blanc...

Notre décor est maintenant prêt à recevoir la pièce principale...

 

Le véhicule.

 

Le M88 contient bon nombre d'ouvertures qui permettent de voir la surface intérieure assez "spacieuse"...

L'intérieur du véhicule, désespérément vide...

Donc, la solution a été de créer l'ensemble à base de carte plastique, éléments de la boîte à surplus, documents photographiques et croquis...

Il existe un kit résine chez MR Models, que je ne recommande pas... Moulage moyen pour un tarif de plus de 50€...

Donc, on retrousse les manches... et on s'y met !

On part du principe que les pièces invisibles une fois le "capot" refermé, ne seront pas réalisées. Aucun intérêt et perte de temps... Sachant que les deux sièges centraux vus à travers les deux portes latérales comportent chacun 17 pièces...

 On  oublie pas le détaillage de la partie supérieure, dont bon nombre de câbles...

Après quelques heures (notamment à se coller les doigts !) les éléments sont prêts et reçoivent une sous-couche de blanc mat...

Suivie - après séchage complet - d'un jus à l'huile Terre d'ombre et noir Windsor & Newton...

Puis on passe à la peinture finale avec dry-brush. La tourelle ACAV - ajoutée au kit - est peinte également. L'emplacement supérieur de la caisse a été élargi et le tourelleau d'origine éliminé...

Collage de l'élément supérieur - ouf ! - en veillant que rien n'accroche et au bon jointage de l'ensemble...

On continue le montage du char, notamment avec la mise en place du mât de la grue, pièce délicate, mobile qui comporte un plateau en photodécoupe fourni dans le kit... Ici, en position de route...

 Des figurines sont positionnées, les protections de phares avant et arrière, sont refaites en carte plastique et metal...

 Une vue arrière, avec notamment les câbles divers ajoutés. Les portes latérales collées en position ouvertes, recevront un jerrycan avec son support...

 

 Divers accessoires sont ajoutés, dont des chaînes. Les pots fumigènes recevront des housses - en papier toilette trempé dans de la colle à bois liquide. Les épiscopes ont été ajourés...

 

La peinture.

 

On obture tous les orifices avec du papier toilette ou du Sopalin. Base acrylique à l'aérographe Tamiya XF64 fiel brown...

On continue avec Hobby Color 85 sail color et 318 radome adoucit au blanc...

On termine avec un dry-brush Humbrol de 121 - 103 + blanc...

 On peint tous les détails de la caisse en s'aidant de documents photographiques (toujours indispensables quand on fait de l'historique)...

On pratique de l'écaillage avec un pinceau fin notamment sur les barres de remorquage, galet et lame de bulldozer...

Finition de la peinture des détails et ajout des derniers accessoires...

Autres vues...

Vue frontale...

Les échappements sont noircis à la poudre de pastel noire...

On passe un jus à l"huile Windsor & Newton à base de Terre d'Ombre et Terre de Sienne sur l'ensemble...

A noter qu'un écaillage avec un pinceau fin à base de vert foncé Humbrol est effectué sur la lame dozer et les barres de remorquage...

Le modèle est terminé...

Le char est est positionné sur le décor...

... Puis collé à la colle à bois à prise rapide...

 

La poussière.

 

La poussière, élément final ! Difficile de s'en passer dans ces pays chauds... Elle sera créée avec du filtre d'aquarium bien plus malléable que le vulgaire coton...

Après peinture à la bombe, elle est disposée dans les différents interstices de la rocaille...

D'autres photos ? C'est par ici !

Téléchargez le tutoriel en PDF