Atelier

Atelier

Que vous soyez novice dans le monde de la maquette, déjà familiarisé ou vieux routinier du travail de la miniature, vous trouverez ici toutes nos techniques sans exception.

Nous n'avons voulu nous contenter d'exposer et préférons mettre cartes sur table :
"Aucun secret de fabrication chez SP Maquettes !"

Lire la suite...

Techniques avancées

 

Présentation

 

La première aventure de Valérian - agent spatio-temporel débute en 1967 dans le journal "Pilote". 50 ans plus tard, après 27 albums édités, un film sert de consécration pour ses auteurs, le scénariste Pierre Christin et le dessinateur Jean-Claude Mézières...

Dès le début, fan des aventures, l'astronef me fascinait... Des figurines ont été éditées, mais jamais le véhicule, à ma connaissance...

D'où l'idée de le créer...

Le problème avec J.C. Mézières - comme il le dit lui même - c'est qu'il n'aime pas dessiner (!)... Surtout la reproduction des détails, sa préférence va à la mise en place de la narration graphique où il excelle.  Donc le graphisme de sa soucoupe varie d'une aventure à l'autre, voire d'une case à l'autre !

Dans ces conditions, difficile de s'y retrouver. D'où l'idée de le contacter pour avoir éventuellement un semblant de plan par l'intermédiaire des éditions Dargaud sur le net. Editions que je remercie pour leur non-réponse...

Donc pour ce véhicule qui se "transforme" au fil des pages , j'ai choisi celui de l'album - Bienvenue sur Alflolol - édité en 1972, où le vaisseau était encore assez élégant (celui du film est vraiment très moche !)...

Faute de plan, un agrandissement du dessin est effectué, l'échelle choisie est le 1/48ème qui permet de détailler davantage le cockpit...

 

 

Le cockpit

 

Première chose à faire : l'habitacle. Le vaisseau de Valérian se caractérise par une très grande ouverture vitrée donnant vue sur l'ensemble du poste de pilotage. L'espace entre les deux montants est fabriqué en baguette de balsa...

Une vue du cadre terminé (il fera 28cm !)...

Pose du plancher et des équipements latéraux...

Création des fauteuils et des personnages à partir de figurines modifiées...

Une vue de l'intérieur...

Création des équipements du tableau de bord. Ici, on apprécie d'avoir des pièces dans la boîte à surplus...

Autre vue...

On vérifie que tout se dispose bien au bon endroit...

Fabrication de la paroi du fond. La porte du sas. Pour faire un trou sphérique important, on commence à percer une série de perforations tout autour du cercle...

... Puis on ponce l'intérieur du cercle en suivant le tracé du crayon et on insère la pièce...

On continue à détailler notamment avec des éléments de la boîte à surplus...

L'ensemble des pièces reçoit une couche d'apprêt en bombe...

Autre vue...

 On vérifie la bonne tenue de l'ensemble avec la paroi du fond...

Détail...

Vue frontale...

 

La peinture du poste de pilotage.

 

Bases Humbrol : Hu5 - Hu16 - 71...

Passage des jus Terre d'ombre et gris de Payne - Windsor & Newton...

Brossage de finition après séchage complet en ajoutant un peu de blanc aux couleurs de bases...

Détail...

D'autres ombres sont ajoutées dans les tons bleu-mauve...

Le mur du fond terminé...

Les pièces en place sont collées, la vitre ajoutée...

Le plafond est collé à son tour et restera transparent en vue d'un éventuel éclairage électrique...

 

L'astronef

 

Une vue d'ensemble montrant la taille imposante du futur modèle...

Le but est ici de présenter le vaisseau et son décor comme un tableau et donc de ne créer que le tiers avant, ce qui permet d'augmenter l'échelle tout en gagnant de la place. On arrive tout de même à 1 mètre d'envergure. Le dessin est reproduit sur une plaque de contreplaqué...

Le modèle étant dessiné en perspective forcée - déformation du plus grand (premier plan)  vers le plus petit (les lointains) avec des points de fuite, il sera intéressant d'appliquer le même procédé pour la maquette et pour accentuer le trompe-l'oeil... Donc, le dessin appliqué sur la base servira de plan. On utilise de la carte plastique assez épaisse. On construit autour du poste de pilotage - la partie centrale -  et l'on commence en fabriquant les éléments latéraux qui contiendront des diodes...

Les éléments latéraux en place. On peut constater qu'ils ne sont pas symétriques. On a percé l'arrière du panneau pour introduire les fils et ampoules des futures diodes ainsi qu'au-dessus du cockpit...

 

Progression et légère vue de dessus...

Autre vue...

Armature et fabrication des ailes. On procède un peu comme une coque de bateau...

On pratique la même chose pour le dessous... .

...Tout est collé à la Superglue liquide (2 flacons de 10g plus un flacon de Colle21 seront nécessaires pour l'ensemble du modèle !)...

Perçage des détails latéraux des ailes...

... Et ponçage...

Masticage et ponçage des ailes...

A ce propos, on n'utilise pas le mastic pour maquettes, trop onéreux pour peu de quantité mais du mastic de finition de carrosserie (250g) en magasin de bricolage...

Pour créer les longerons sillonnant la soucoupe, il faut se fabriquer des entretoises qui épousent la forme des courbes du vaisseau...

...Ce qui permet ensuite de façonner la pièce à la bonne courbure...

Les bords des longerons sont collés...

Pose et collage des longerons et des excroissances des ailes...

... Et des caissons inférieurs...

Autre vue. De nombreuses étapes de ponçage vont parfaire l'ensemble à chaque stade...

Fabrication de la soute, pose des pieds et des extensions des éléments latéraux tout en veillant toujours à respecter la perspective forcée...

Le modèle terminé...

Vaporisation d'apprêt blanc qui permet de faire ressortir et d'éliminer les éventuels défauts apparents...

Autre vue...

 

Peinture du décor

 

On masque l'astronef et la planète puis on peint le fond à la bombe en noir mat...

 

Peinture de la ceinture de débris à base de blanc, rouge, bleu, assombris de noir - acrylique Liquitex...

La planète est également peinte au pinceau - base acrylique Liquitex en tube...

Finition des couleurs de la ceinture de débris...

 

Peinture de la soucoupe

 

Elle sera peinte au pinceau et respectera les couleurs de la bd. Premier essai à l'acrylique Liquitex pour situer les différentes teintes de la lumière...

Puis peinture définitive à l'huile en tube Windsor & Newton en partant du principe que l'on peut peindre de l'huile sur de l'acrylique et jamais le contraire...

Bases : Noir de bougie - Blanc de titane - Bleu de Phtalocyanine - Alizarine cramoisie - Garance pourpre - Jaune de Naples. Les éclairages sont accentués et fondus. La plaque frontale est peinte à part...

 

Le décor II

 

On revient sur le décor pour créer les débris de la ceinture de la planète en polystyrène extrudé, facilement malléable...

Après être retravaillés (voir le tutorial sur le polystyrène), ils sont fixés à la colle à bois à prise rapide...

Vue d'ensemble des éléments...

On garde leur bleu translucide et on se contente d'éclairer au blanc acrylique en fondu l'effet de lumières des débris (pas de peinture à l'huile et diluant sur cette matière)...

Vue finale. La plaque frontale est collée. Le modèle est terminé...

 

 

 

Téléchargez le tutoriel en PDF