Atelier

Atelier

Que vous soyez novice dans le monde de la maquette, déjà familiarisé ou vieux routinier du travail de la miniature, vous trouverez ici toutes nos techniques sans exception.

Nous n'avons voulu nous contenter d'exposer et préférons mettre cartes sur table :
"Aucun secret de fabrication chez SP Maquettes !"

Lire la suite...

Techniques de base

000
00

S00

Voici une photo vous présentant une série de figurines en plomb à l’échelle 25mm appelées « Squigs ». Ces figurines sont des sortes de monstres tirés de l’univers du jeu de stratégie d’inspiration médiévale fantastique « Warhammer Fantasy battle » de la marque anglaise Games Workshop...

S1

Démarrage du modelage : Il nous faut un support pour ne pas utiliser une quantité astronomique de pâte de sculpture. De plus il est nécessaire que le support choisi soit stable aux variations de température (voir plus bas durcissement par cuisson au four). Le plastique est donc proscrit. Utilisez tout simplement du papier aluminium de cuisine...

Réalisez une préforme, donc ici une sphère, de dimensions légèrement inférieures aux dimensions finales de la sculpture. Pourquoi ? Vous allez plaquer de la pâte donc cela va faire une épaisseur...

S5

Coupez au cutter l’emplacement de la gueule de la bête, et recouvrez aussi soigneusement cette découpe avec de l’aluminium afin d’avoir une surface lisse et propre...

S6

Pour réaliser les pattes, utilisez deux vis. Elles même soigneusement choisies (les diamètres du corps et de la tête de la vis devront aussi être inférieurs à la sculpture finale).

s8

Recouvrez les vis d’aluminium ainsi que le reste du corps (haut et bas de la gueule) si cela n’est encore fait...

Précautions d’utilisation : Avant de manipuler la pâte FIMO il est préférable de mettre une paire de gants. Le nettoyage des outils en cours de travail se fera à l’acétone. Ne pas respirer les vapeurs.

S8A

Sur une surface plate et lisse, à l’aide d’un tuyau ou cylindre quelconque on aplatit une boule de pâte FIMO afin d’obtenir une feuille d’épaisseur homogène...

S9

Nappez délicatement votre feuille sur votre support en aluminium. Aux endroits de recouvrement/croisement (donc de sur-épaisseur) de la pâte, coupez au cutter ou au ciseau très fin l’un des deux morceaux se chevauchant...

s13

Lissez votre pâte FIMO à l’aide d’instruments de votre choix (gouges de sculpture pour argile en général). Très simplement, un dos de petite cuillère, une aiguille à tricoter, une tige d’acier lisse, un stylo feront l’affaire. Un cure dents ainsi qu’une pique à brochette aux embouts arrondis seront aussi d’une aide précieuse si vous ne souhaitez pas acheter des outils de sculpture...

S14

Aux endroits ou vous estimez qu’il y a trop de matière, n’hésitez pas à couper au cutter en mettant la lame à plat. Nettoyez souvent vos outils de modelage (à l’acétone) pour qu’ils n’accrochent pas sur votre modèle. C’est l’avantage de la pâte FIMO elle ne sèche pas dans un court laps de temps et permet donc d’étaler son travail sur plusieurs jours si besoin...

S15

Une fois la forme du corps jugée satisfaisante dans ses proportions d’ensemble, procéder aux éléments annexes, ici les pattes. Terminez une patte complètement avec ses griffes pour se rendre compte des proportions d’ensemble et juger avant de faire l’autre patte...

s17

Terminez la deuxième patte. A cet instant, comparez bien votre sculpture à votre modèle de départ...

A ce moment, si votre sculpture vous satisfait, procédez à un lissage d’ensemble de la peau de votre Squig en passant de l’acétone à l’aide d’une brosse plate et douce et en essuyant les coulures très souvent.

Si vous souhaitiez sculpter une peau de dragon ou de reptile, un quadrillage au cutter un peu retravaillé (ou l’utilisation d’un négatif tamponné aux endroits opportuns) suivi de ce même lissage à l’acétone vous permettront d’harmoniser votre travail...

S19

Réalisation des gencives. Roulez de petits boudins de pâte. Coupez-les au cutter, puis écrasez les légèrement avec un embout arrondi à la bonne taille (embout d’un manche de pinceau)...

Les dents

S18

Placement de quelques gencives et d’une dent et vérification des proportions d’ensemble. Placez les à l’aide d’une aiguille coudée ou d’un cure-dent fin...

s47

Placement de toutes les gencives...
s

Fabrication des dents. Prenez des chutes de grappe de maquettes en plastique ou des profilés arrondis...

S31

Coupez au cutter les dents en pointe, poncez les pour qu’elles soient fines etc...

S32
Placez vos dents côte à côte comme si elles étaient dans la mâchoire pour vérifier les proportions d’ensemble...

S48

Pose des dents dans la gueule du squig pour essai et validation finale du modèle en comparant avec le sujet originel d’inspiration...

Votre modèle est désormais terminé...

S46

Retirer les dents soigneusement,
sinon elles fondront pendant la cuisson !

Il ne vous reste plus qu’à le cuire dans un four dédié spécifiquement à cet usage et NON PAS dans le four familial. Surtout respectez scrupuleusement les consignes du fabricant relatives au temps et température de cuisson...

La peinture.

Nous allons peindre un moulage en résine polyuréthane de notre sculpture. La réalisation du moule et le moulage feront l'objet d'un autre tutorial...

Après avoir laissé réticuler (laisser terminer les retraits de la matière) notre moulage (deux jours à 20°C sont un minimum), nous devons lui ôter toute trace de silicone éventuellement transférée du moule sur la résine...

La solution la plus courante et la moins onéreuse (et pour une fois non toxique) est de laisser tremper une nuit ou deux notre sympathique et goulu bipède dans du vinaigre d’alcool blanc. Cette solution est utilisée par les professionnels. Ensuite le laver et le passer sous un détergent et bien le sécher...

S126

Sous-couche de blanc, plus lumineux il sera, une fois terminé...

Note technique : nous allons travailler avec de la peinture acrylique (marque indifférente) très diluée.

Peinture/dents

 

s128

On peint en marron foncé la base (racine) des dents et griffes en étirant un minimum vers le haut de la dent la peinture...

S129

Dans une base de blanc pur on rajoute un soupçon du marron précédemment utilisé et on enduit les pointes en fondant vers les racines...

S133

Nous travaillerons désormais en blanc pur dilué presque au deux tiers, on part toujours du haut de la dent vers la racine...
S134
...Deux couches ainsi (ou plus selon) pour opacifier et « blanchir » vos griffes et dents...
S136
Avec le blanc précédemment dilué, on y incorpore un peu de jaune (très peu) et on passe cette couleur...
S137

...toujours très diluée, sur l’ensemble des dents...
S141

Passez un vernis brillant pour les dents et satiné pour les griffes...

La peinture du corps.

S130S131S132

Le corps. La difficulté et aussi l’intérêt est de peindre la peau (presque toute lisse), sans voir de traces de pinceau, donc sans utiliser d’aérographe. Cela est plus facile qu’il n’y paraît.

Il faut diluer sa peinture plus que d’habitude et la passer avec un pinceau plat et doux. Plus le pinceau est plat et à poils doux et plus vous pourrez napper votre peinture sans faire de traces. Très régulièrement repassez juste ou vous venez de mettre de la peinture et contrôlez qu’il n’y a pas de coulures qui se forment. Si tel est le cas, de suite « épongez » les avec votre pinceau plat. Nous n’avons pas mis de photos car c’est un « coup de main » à prendre. Autrefois les carrossiers réussissaient à peindre des voitures (« tacots ») à main levée au pinceau et la peinture était exempte de traces…

S138

Selon la couleur choisie et aussi selon la couleur d’apprêt, il faudra plus ou moins de couches. A savoir que le rouge ou l’orange sont parmi les couleurs recouvrant le moins bien. Quatre ou cinq couches seront nécessaires (laisser sécher entre chaque bien entendu)...
140A

Intérieur de la bouche : On peint en rose la glotte, en rouge presque vif la langue, le palais et les gencives dans un mélange de un tiers marron et deux tiers de rouge.

Après séchage de ces couches, on rehausse un peu la langue avec quelques lavis de rouge un peu plus clair. Un lavis marron/rouge sur l’ensemble (glotte, langue, palais). Les gencives seront éclaircies avec un peu de violet clair additionné de rouge, puis de la même couleur additionnée de blanc.

On passe un vernis brillant ensuite sur l’intérieur de la gueule au complet. Les lèvres en rouge vif, puis un vernis satiné pour les faire ressortir un peu...

S142S143

On réalise des « pré-ombrages et des pré-éclaircissements » avec la couleur de base rouge additionnée de marron ou de blanc. On les passe légèrement dilués. Les laisser sécher complètement...

S153

On reprend le rouge de base du corps que l’on passe dilué, en plusieurs couches successives. On insiste aux endroits ou l’on trouve un ombrage ou un éclaircissement trop accentué...

On peut finir par des rehauts très légers de rose dilué sur les joues, la pointe des oreilles...

S148

La peinture est finie. Collez les dents une à une à la cyanoacrylate. Grattez légèrement à la pointe du cutter l’intérieur des gencives afin de coller résine sur résine et non peinture sur peinture sur peinture. Une fois les dents collées, passez un vernis brillant sur les dents et gencives au complet...

Les cils

S149

Les cils ! Récupérez sur un vieux pinceau de bricolage des poils à l’épaisseur adaptée, peignez les en noir. Coupez-les à une taille adaptée, courbez le côté le plus fin...

S151

A l’aide d’un cutter très fin, réalisez de petits trous régulièrement espacés. Ensuite à l’aide soit du même cutter que vous tournez (ou si vous avez une fraise de mini perceuse) agrandissez un peu ces trous afin qu’ils puissent accueillir les cils...

152

Collez les à la cyano, colle sur le cil puis le mettre en place...

000

Téléchargez le tutoriel en PDF