Membres

               

La bataille de Gazala mai 1942.

La plus grande bataille de l’Africakorps en Cyrénaïque avant  la prise de Tobrouk. Mais Rommel n’est pas passé loin de la catastrophe. Pertes importantes des deux côtés. En une matinée, Rommel détruit une brigade motorisée, en repousse trois autres dont deux blindées, et décapite la 7th Armoured Division (capturant l’état-major avec ses codes). Puis le D.A.K.  va subir l’attaque concentrique de trois brigades blindées en même temps. Les pertes des deux camps sont sévères (Le 3rd Royal Tank Regiment au soir du 27 mai n’a plus que 5 Grant et 8 Stuart) mais la position des unités italo-allemandes est mauvaise au soir de la première journée de combats.

Le maréchal Auchinleck va commander la 8th Army de juillet 1941 à août 1942, où il est limogé par Churchill et remplacé par Alexander et Montgomery à partir du 11 août.

Les combats commencent le 26 mai avec l’opération « Venezia », offensive de la  Panzer Afrika sur la ligne Gazala. 400 chars anglais seront perdus (sur 650 à 700) dont la plupart des Grant.

La bataille de Gazala est une victoire « à l’arraché », les troupes de l’Axe amenées par un Rommel maîtrisant admirablement bien les opérations complexes et fluides dans le désert.

Auchinleck et Ritchie rameutent de toutes parts les forces pour barrer l’accès à la frontière égyptienne, tout en laissant Tobrouk isolée…

Les forces blindées de la 8th Army sont laminées, vaincues. Pas d’appui ni coordination pour les tankistes britanniques (artillerie, escorte d’infanterie) face à l’artillerie italo-allemande dont les terribles canons de 88. Mauvaise cohésion au combat des Grant. Positions non concentrées, trop disséminées. Suite aux pertes importantes, les unités blindées seront amalgamées les unes aux autres, privant les hommes de cohésion et d’esprit de corps.

Les tankistes de la 8th Army accumuleront défaites et déboires jusqu’à El Alamein. Auchinleck, faisant un peu trop confiance à son état-major, aurait dû être sur le terrain dès le début…

. 2 juin 1942 : Le 5th Royal Tank Regiment perd 20 Grant. Il lui en reste 3 dans la soirée…

  • 5 juin 1942 : La 22nd Armoured Brigade perd une soixantaine de chars sur les 156 du matin…
  • 12 juin : La 4th Armoured Brigade bien que loin des combats n’a plus que 4 Grant.
  • 13 juin : La 22nd Armoured Brigade et la 32nd Army Tank Brigade, réduites à une cinquantaine de Grant, Crusader, Valentine et Matilda résistent jusqu’au 14… Ce qui implique pour les britanniques la retraite vers la frontière égyptienne.
  • Quant à la 2th Armoured Brigade, elle est hors d’atteinte.

 

La supériorité numérique en artillerie et le savoir-faire quant aux manœuvres interarmes des allemands ont pleinement joué… Dans le désert, la décision repose moins sur les chars, que sur les canons (y compris ceux des chars). Rommel s’emparera de Tobrouk le 21 juin.

 

 Le diorama 

Les engins disponibles se rassemblent à EL Adem pour être pris en compte par la 4th Armoured Brigade. 59 chars  dont : 23 Grant, 12 Crusader, 24 Stuart.

Le GRANT : char LEE, fabriqué aux U.S.A en 2000 exemplaires. 28 tonnes. Deux canons de 75 et 37mm. 6 hommes d’équipage.

Début 1942, la 8th Army reçoit ses premiers chars américains – en fait des Lee – à coque riveté (fortement inspirés des B1 BIS français pour l’armement).

Mécontents de la tourelle trop haute, les anglais la change pour une version plus basse et plus large pour y loger un poste de radio. Comme le char français, le canon de 75mm sur le côté droit réduit l’angle de tir, et oblige le char à tourner pour se positionner d’où perte de temps… Il sera détrôné à El Alamein par le Sherman.

Les allemands découvrent le Grant, mais le sous-estime suite à l’interception de rapports critiques britanniques. Les Panzers III vont rarement se heurter de front aux Grant, laissant les canons de 88mm fixer les engins ennemis pour mieux les tourner et les attaquer de flanc, voire, par l’arrière. Tactique qui portera ses fruits…

C’est le chant du cygne pour le Matilda II remplacé par le Valentine (qui ne vaut guère mieux), faible armement, faible blindage… Idem pour le Crusader  qui a la vitesse pour lui… Bientôt, les premiers Churchill arriveront sur le terrain à El Alamein…

 

 

 

Retour
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Powered by Phoca Gallery