Membres

 

En 1943, les usines du Reich produirent 5 243 locomotives.

En plus de l'esthétique, l'ensemble possédait des pièces de rechange interchangeables entre les séries qui en comportaient 22...

L'artisan était Richard Paul Wagner.

Les allemands connurent alors une réussite tout à fait remarquable. Les prouesses de la technique ferroviaire allemande défrayèrent les chroniques en Europe.

On arrivait à des vitesses de 200 km entre Berlin et Hambourg...

La guerre-éclair en 1939 allait permettre à l'industrie d'augmenter considérablement ses effectifs.

La première locomotive de guerre - une 150 à simple expansion et 2 cylindres - sortit des usines Borsig à Henningsdorf le 12 septembre 1942.

Un point intéressant des 52 réside dans la construction d'une sous-série équipée d'un dispositif de condensation. Le tirage est obtenu par un turbo-ventilateur mû par la vapeur d'échappement et logé dans la partie supérieure de la boîte à fumée. Après un passage dans un déshuileur, la vapeur d'échappement se condense dans le tender à travers une série de radiateurs. L'avance de ce type de machine est évident dans un pays froid comme la Russie.

On peut effectuer des parcours de l'ordre de 600 km sans ravitaillement en eau. Il en résulte une faible émission de fumée qui limite le repérage du convoi par la chasse aérienne.

Les 7 premières 52 KON, parties de Berlin-Schöneweide arrivèrent à l'est de Dniepropetrovsk dans le courant du mois de juin 1943...

Le pays continua à produire sous les bombes avec de bien minces réserves. On reste étonné de l'optimisme technologique dont fit preuve une industrie au bord de l'anéantissement...

 

Retour
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Powered by Phoca Gallery