big-boy

 

Vers 1940, l'Union Pacific avait des difficultés dans le Wyoming, du côté des Monts Wasatch pour tirer ses longs convois de marchandises. Il fallait souvent atteler plusieurs locomotives pour pallier à la difficulté.  D'où  la commande - pour remplacer ces machines qui consommaient et qui demandaient un nombre conséquent de personnel - de la plus grosse locomotive à vapeur ayant existé... La Big-Boy - d'après la légende - nom qu'aurait inscrit à la craie un ouvrier sur l'une des machines - a été construite par la société Alco de septembre 1941 à novembre 1944.

Lors d'essais en avril 1943, la 4016 développa une puissance au crochet de 8 000 ch. La vitesse maximum de 128 km/h était tout aussi considérable pour de telles locomotives (la vitesse de croisière étant de 50km/h), et elles étaient capables de tracter couramment des trains de 4 300 tonnes dans les Rocheuses. Leurs consommations étaient de 80 m³ d'eau et de 11,4 t de charbon aux 100 km, et furent de ce fait accouplées à des tenders du type centipede à 7 essieux. La masse totale en service - locomotive & tender - était de 541 tonnes. La machine mesurant 26 mètres et 40,50 mètres avec le tender.
La dernière circulation d'une Big Boy eut lieu le 21 juillet 1959.

Vingt cinq furent construites, quelques unes se trouvent aujourd'hui dans les musées...

Retour
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Powered by Phoca Gallery