Atelier

Atelier

Que vous soyez novice dans le monde de la maquette, déjà familiarisé ou vieux routinier du travail de la miniature, vous trouverez ici toutes nos techniques sans exception.

Nous n'avons voulu nous contenter d'exposer et préférons mettre cartes sur table :
"Aucun secret de fabrication chez SP Maquettes !"

Lire la suite...

Techniques avancées

00

LE ROVER

01

Le récent film de Ridley Scott a été l'occasion de renouer avec les véhicules de sci-fi (Universal Soldier - Fortress) et bien que la tâche n'ait pas été facile, un des véhicules à 8 roues a été choisi car le profil était vraiment intéressant...

En l'absence de plan, la documentation s'est avérée essentielle, pour ne pas dire primordiale. Une vue latérale a permis à la photocopieuse de s'approcher de la bonne échelle...

1

La base des vraies véhicules venant de transports de troupe tchèques, cela pourrait être celui-ci...

4

Début de la construction : la base est un BTR80 de la marque Italeri qui se rapproche le plus de l'engin original. On fabrique un plancher en carte plastique puis une armature, de la plaque fine métallique d'offset va servir à recouvrir le modèle (il s'avérera par la suite que ce n'était pas une bonne idée...)

3

Une vue de face montrant la séparation du cockpit et de l'habitacle arrière, séparation qui sera découpée ensuite, elle permet de fixer l'armature et les feux latéraux. La partie avant du chassis du BTR a été découpée...

5

Fabrication et pose des parois latérales et boxes arrières...

5
6

Fabrication de l'extension avant qui va recevoir la cabine...
10

Une vue montrant la série de feux de la partie arrière...

 

Gabarits

 

10A

Des gabarits sont découpés en carton puis, une fois la bonne forme déterminée, réalisés en carte plastique ou metal...

11

Construction de la cabine et du tableau de bord...

12
12

 

Tableau de bord/sièges


13

Le tableau de bord est assemblé avec ses accessoires...

14

Les deux sièges de la cabine...

15

L'ensemble est peint et patiné avant fixation dans la cabine...

16

Le tout est inséré au bon endroit au millimètre prêt  Le siège de droite sera redressé au collage...

17

Autre vue...

21

Des pinces plates à mâchoires lisses ont permis de tordre le metal sans l'abîmer pour les parties courbes...

19

Les éléments en place...

22

Le glacis avant est posé avec les ouvertures...

23

Autre vue...

24

Fabrication des boîtiers des phares...

25

On revient à l'intérieur. Les sièges des passagers sont façonnés en polyester extrudé et collés à la colle à bois...

Peinture/intérieurs

 

25

Puis peinture de l'ensemble : acrylique pour les sièges, huile Humbrol pour le reste...

27

Une vue complète. Il ne manque plus que le dessus... Le problème avec le metal, c'est le mastic. Il ne tient pas bien au ponçage et avoir des joints impeccables n'est pas évident du tout...

28

On fabrique une armature pour le toit...

29

Essai de gabarit pour le cockpit du toit..

28

Finition de la partie supérieure au prix de quelques malédictions sur plusieurs générations...

31

32
33

Pose des enjoliveurs des roues avec leurs pattes.
Le problème du metal souple, c'est justement le peu de rigidité. Si on appuie trop, on déforme. Et les manipulations sur ce genre de modèle en scratch, il y en a !
La leçon à tirer est qu'il faut construire en carte plastique et faire seulement les parties avec des arrondis en metal. On limite ainsi les déformations, les problèmes de jointures délicates et de masticage...
Des plaques d'acétate fine ont permis d'améliorer le tout mais il y a encore des défauts qui demeurent...

Peinture/Rover

 

34

Noir mat Humbrol pour le chassis...

33

On utilise du Maskol (caoutchouc liquide) pour toutes les parties vitrées...

39

Le véhicule est peint à base de noir metal et silver de Model Master à l'huile. Les jantes sont peintes à l'Humbrol sur base 12 cuivre et quelques gouttes de jaune 62...

40

Le rover installé sur la remorque du porte-char. Une bâche en plastique est collée sur le dessus ainsi qu'une autre en papier toilette imbibé de colle à bois et peinte une fois sèche...

Montage/Faun


F0

La maquette Trumpeter est superbe ! Pas toujours très claire au montage mais superbe ! Beaucoup de pièces, à déconseiller aux débutants...

F4

Pour compliquer la tâche, le kit présenté ici a été acheté en lot avec un kit de photodécoupe Voyager Model en plus de la photodécoupe fournie dans la boîte. Celui-ci demeurant tout de même supérieur en finition...

f1

On commence par le montage de l'intérieur de la cabine. Les coussins des sièges ont été meulés et poncés pour leur donner un air fatigué. On aperçoit de chaque côté les marchepied en photodécoupe...

F3

Installation du tableau de bord et des pédales. L'ancien a été meulé et poncé...

F4

A l'intérieur de la cabine, bien visibles, il manque des barres de renfort et des fixations qui sont fabriquées en Evergreen...

F5

De même, à l'intérieur des portières, toutes les traces de moulage doivent être mastiquées et ponçées ...

F5

Une vue du dessous du chassis du tracteur. Des traces de moulage ont également été ôtées...

F7

Le montage de la photodécoupe comprend des parties comme les garde-boue à ajuster avec précision...

F9

Vue avant. Les bavettes ajoutées, c'est pour l'esthétique, ils les ont rarement. La pose des 3 balais d'essuie-glace en photodécoupe est une grand moment de méditation profonde !

f11
f12

f13

L'installation des treuils et du câblage a demandé une grande attention.
Après des recherches sur le net - le plan étant évasif à ce niveau là - et avoir trouvé 2 superbes modèles améliorés au niveau détails, ils s'est avéré que les 2 avaient des montages différents et... étaient faux ! Rien ne vaut la documentation du véhicule réel !!

f48

Malgré la photodécoupe, des pièces demandent à être améliorées ou créées pour plus de réalisme...

F14
F15

Deux vues de dessus montrant les pièces ajoutées. Après collage, on passe du mastic liquide à certains endroits pour améliorer le jointage et éliminer quelques petits défauts...

F15

Une photo montrant la taille de certaines pièces en photodécoupe, ici des fixations de coffres...

La peinture

 


J'ai décidé que mon modèle serait gris (sci-fi) et non l'éternel camouflage propre à ce véhicule...
F20

Après l'habituel couche d'apprêt, la couche de base à l'huile Humbrol comprend du 140 et du 128 pour éclaircir...

f24

Une vue de la peinture de base, on voit nettement la couche plus claire en réhaut...

F25

La remorque qui a été construite et détaillée comme le tracteur, subit le même sort...

F16

Une vue du "bec de canard"...

F17
F29

On continue en effectuant un brossage à sec - pinceau plat martre - à base de 40 - 147...

f30

idem pour la remorque...

F31

...puis du grey HU10 et un peu de blanc...

F32

 

Les jus


F34

Le brossage est fini, on applique avec parcimonie un jus à base de terre d'Ombre -terre de Sienne - et un peu de noir...

F35

F36

 

Effet rouille


F36

A noter un produit intéressant pour le maquettiste trouvé dans un centre Leclerc de la région et notamment par le sympathique gérant de l'espace culturel (maquettiste à ses heures) bien moins onéreux par rapport à la quantité (8 euros) que les Mig et consorts...
Test effectué sur le pot d'échappement du Faun...

F37

On passe une couche de gris (flacon noir) que l'on laisse sécher 24h...

F38

On passe alors une couche du second flacon que l'on laisse sécher également une journée...

F39

On constate au séchage des nuances que l'on peut accentuer en ajoutant des couches ou en insistant à certains endroits...


F40
Le résultat final...

38

Les marquages sont ajoutées...

F41
F42

Pose des accessoires...

F43
F44
F45
F46

A noter, les madriers en bois sur la flèche...

F46

Le véhicule est terminé, prêt à recevoir le Rover...

Les figurines

 

F48

Deux figurines modifiées, l'héroïne du film et le chauffeur du camion vont compléter la scène...

F49
F50

 


SP

D'autres photos ? C'est par ici !

Téléchargez le tutoriel en PDF