Atelier

Atelier

Que vous soyez novice dans le monde de la maquette, déjà familiarisé ou vieux routinier du travail de la miniature, vous trouverez ici toutes nos techniques sans exception.

Nous n'avons voulu nous contenter d'exposer et préférons mettre cartes sur table :
"Aucun secret de fabrication chez SP Maquettes !"

Lire la suite...

Techniques avancées

ZS

1

La maquette RODEN du Zeppelin Stakken R.VI. Mon but était de reproduire une version hydravion – qui n’existe pas en maquette – pour recréer un des 4 modèles construits en 1917…

47

Le superbe modèle d'Eric GALLAUD du R VI terrestre...
2

J’ai retravaillé les flotteurs en thermo-formé, venant d’une vieille boîte Contrail...

3

Le plancher est découpé en plusieurs éléments et 2mm sont retirés sur l’épaisseur car le Stakken L n’avait pas le même dessous que le Stakken R.VI, ni même la trappe du tireur (1 pièce coupée en 8 éléments)...

Les moteurs

 

4
4A

Les moteurs sont assemblés, quelques pièces rajoutées comme les bougies, les fils d’allumage, les ressorts des cylindres, etc...

5

Puis les moteurs sont positionnés dans leurs structures à l’intérieur des nacelles-moteur. Le tabouret est pour le mécanicien…

6

L’intérieur des nacelles est peint...

Le cockpit

 

7   7A

L’intérieur du fuselage est réalisé avec ses bidons, ses caisses, son poste de pilotage et ses haubans...

8A

9

9A

Les moteurs sont fixés dans leur nacelle, ainsi que les mats supportant les radiateurs. Les renforts métalliques ceinturant les nacelles seront refaits en carte plastique...

10

On peut s’imaginer la taille de la maquette, comparée au pot de peinture (60cm d’envergure pour 31cm de long !). Du masticage est nécessaire…

10A

Détail de la queue…

11

Préparation à la peinture avec masquage des vitres…

La peinture

 

12

Le modèle est peint à l’aérographe et au pinceau (Humbrol 122). Les vitres et tourelles des mitrailleurs sont protégées…

Les decals

 

13

Faute de décals à la bonne taille pour cette version, des pochoirs sont créés tant pour les dérives que pour les ailes…

14   15

Pose des pochoirs et peinture…

16

17

Le résultat, les caches retirés…

18

19

Collage des bandelettes de masquage sur les ailes...

20

21

Elles sont découpées puis collées une par une...

23

23

…Grandes bandes – 1mm de large – petites entre les grandes ½ mm de large !...

24

Vue d’ensemble de l’empennage arrière…

25

26

Le masquage est terminé. Du pastel gris clair appliqué avec un coton tige permet de faire ressortir les nervures des ailes et structures du fuselage...

27

28

…Il ne reste plus que l’aile supérieure à masquer…

29

Pose des bandelettes sur l’aile supérieure ; 11,60m de bandes de 1 mm de large sont collées, et environ un bon mètre de bandes de ½ mm !!! On peut apprécier l’échelle par rapport à la pièce posée de dix centimes d’euro…

30

Les nacelles des moteurs sont fixées à l’aile et les câbles sont positionnés...

31

…Certaines des fixations des nacelles servent également à tenir les flotteurs…

Empennage

 

32

Détail de l’empennage avec haubans…

33

L’aile supérieure est mise en place et les haubans sont tendus…

40

Tous les haubans sont insérés...

41

Quelques 180 heures de travail plus tard, La maquette est quasiment terminée pour parvenir au bout du compte à un modèle original inédit…

Le décor

 

L’envergure du Stakken va nécessiter un décor imposant d’un mètre de long sur soixante centimètres de large.

43

51

Fabrication du quai. Polystyrène extrudé gravé façon pierre. Structure bois pour le chassis La piste est constituée de plaques de carton ajustées et collées ensemble...

52

45

L’eau. Peinture du fond pour simuler la profondeur de l’eau. Collage du panneau de plexiglas nervuré pour imiter la houle. Sur le panneau, passage d’une 1ère couche de résine epoxy transparente dans laquelle a été rajoutée de la peinture verte et bleue pour vitrail. + 2 autres couches de résine transparente en travaillant au séchoir à cheveux pour la houle au moment du séchage...

52

L'eau qui coule est très simple, il suffit d'y penser. L'eau qui sort d'un robinet ne coule jamais droite, elle vrille. On prend deux bouts de fil de pèche que l’on torsade et coll à la Superglue. On perce la résine et fait glisser un centimètre de cette torsade puis on colle afin de voir par transparence de l'eau la force du jet. L'eau qui éclabousse est du silicone translucide (pour joint de salle de bains) appliqué au cure dents, puis avant séchage repiqué avec le même cure dents pour avoir des piques de silicone. Autour, quelques auréoles sont gravées à la fraise de dentiste montée sur mini perceuse...

44

Fabrication du hangar. Structure bois (camembert)...

39

...Après avoir retirer les agrafes, on les trempe dans de l'eau bouillante 5mn puis on les passe au fer à repasser pour les rendre bien droits et planes. Après un ponçage, on coupe chacune des planches et les fixe sur la structure du hangar ou des portes également en bois.

40

41

La toiture est faite avec du carton ondulé très fin et découpé, acheté en magasin d’art très fin. La protection des rails de guidage des portes est réalisée à partir de boîtes de coca découpées...

46
Eclairage du hangar. Tube de cuivre, leds, les lampes sont constituées d’embout de seringue…

Peinture/fond

 


47

Peinture du fond du décor en trompe l’œil. Feuille de dessin collée sur panneau contreplaqué et peinte à l’acrylique . Nuages au pochoir…

48
Le décor terminé.

49

SP

sp

D'autres photos ? C'est par ici !

Téléchargez le tutoriel en PDF