Atelier

Atelier

Le but est de vous faire découvrir qu’à une époque où faire du maquettisme devient de plus en plus onéreux en France, avec quelques outils et un peu de technique, de la patience (beaucoup), de la documentation en ce qui concerne les maquettes historiques, quelques boîtes et certains jouets mêmes, on peut arriver malgré tout à quelque chose de très présentable…

Les résines de moulage ont remplacé depuis quelques années maintenant le plomb et se sont répandues avec la multiplication des figurines et kits. Elles permettent notamment d'obtenir des pièces plus fines que le plastique et le plomb bien que fragiles.

Néanmoins, le procédé implique des parties à couper et à ébavurer ainsi qu'un travail de ponçage pour avoir un fini impeccable. Et même l'arrivée des imprimantes 3D n'élimine pas un travail de préparation des pièces avant peinture...

Sachant que la résine inerte est absolument sans danger, le fait de la meuler avec des outils électriques provoque un réchauffement et les particules ainsi libérées peuvent être inhalées et passent également sous la peau. Le réchauffement de la résine permet également de redresser certaines pièces qui, en refroidissant, se sont légèrement tordues (comme une épée, un fusil, ou pour modifier la queue d'un animal, etc...).  On fait chauffer une casserole d'eau jusqu'à ébullition, puis on trempe la partie déformée de la pièce en résine dans l'eau bouillante quelques secondes. On la retire, et on tient la pièce le temps qu'elle refroidisse.

Donc, si vous pratiquez régulièrement des travaux avec ce matériau, notamment découpe et ponçage sur des épaisseurs importantes, il vaut mieux prévoir des protections. Egalement,  si vous coulez de la résine dans des moules, il faut se protéger absolument des émanations.

Il est clair que si vous travaillez sur une figurine par-ci, par-là, il n'y a pas de risque...

 

 

 

 

Pour coller la résine, le produit idéal est la colle cyanolacrilate. On trouve sur le marché différentes marques.

Car la colle liquide pour le plastique n'adhère pas sur la résine. Mais la "cyano" est utilisée souvent pour le plastique, le plomb ou la photodécoupe pour les pièces fines et fragiles.

La aussi, ce produit est cancérigène. Donc, si vous passez des heures le nez au-dessus de vos pièces, mieux vaut avoir un masque (d'autant plus qu'avec le covid, on commence à être roder pour le port du masque!)...

 

 

Exemple d'une résine à l'échelle 1/24ème achetée dans le commerce. Voici un exemple extrême. Il est clair que tous les pièces en résine ne présentent pas forcément des inconvénients, et certaines ont même très peu d'ébavurage et sont de très grande qualité. Ceci pour ne pas décourager le débutant.

Ici, malgré la qualité de la sculpture, le socle en 5 parties, ne jointe pas... Pire, l'ajustement du pied de la figurine et la partie du décor solidaire aux autres morceaux ne coïncide pas ! D'où, découpe du pied droit de la figurine qui était moulé dans le sol. Le pied est ensuite collé à la jambe pour pouvoir faire ensuite un ajustement par rapport au sol...

Même problème pour la base de l'épée qui est fichée dans le sol. Le bout de sol est découpé et collé à la lame...

Les parties du socle sont collées entre elles et renforcées avec de la feuille de plomb...

L'étape suivante consiste à refaire les parties manquantes et uniformiser le sol. On utilise pour cela de la colle à carrelage. On peut saupoudrer dans le frais, avec une passoire du sable très fin ou du plâtre sec. Ici, on a également ajouté des os fichés dans la terre - réalisés avec du plastique et posé une chaîne dans la main de la figurine reliée à l'esclave...

 

Encore deux produits que l'organisme n'aime pas du tout. Donc, masque...

On va passer avec un pinceau du mastic liquide sur les joints et interstices de la pièce pour avoir un fini parfait.

Il existe dans le commerce des produits vendus prêts à l'emploi en bouteille comme "Mr Surfacer".

Mais il est plus économique de le faire soi-même. Toute figurine, résine, plomb, plastique est améliorée et assurée d'un fini impeccable.

Le mastic de carrosserie fin vendu en grande surface de bricolage vaut largement les petites tubes des boutiques de maquettisme au niveau qualité/prix et contenance.

Donc, pour procéder, on verse un peu d'acétone dans un récipient en verre. On dépose, en penchant le verre, du mastic sur un côté. Puis avec un pinceau, on dilue progressivement le mastic dans l'acétone jusqu'à la liquidité voulue et on applique aussitôt sur la pièce.

Mieux vaut procéder par petite dose, et ajouter à la demande suivant la taille de la pièce à enduire.

Après utilisation, on nettoie le pinceau et le récipient à l'acétone.

On laisse sécher minimum le tout 24H.

A noter que non seulement les figurines, mais également tous les véhicules divers sont traités de cette façon...

 

 Les figurines ont été enduites de mastic liquide à certains endroits, surtout aux pièces rapportées sur le corps. Cela permet également de repérer d'éventuels défauts...

Une couche d'apprêt acrylique est déposée sur le sujet et permet également de déceler encore d'éventuels défauts...

Il ne reste plus qu'à effectuer un travail de peinture pour la mettre en valeur...